Expert PIM et de la donnée produit

Que mettre dans un PIM ? Les 10 catégories d'Informations Incontournables

Temps de lecture : < 4 mns

Evaluez cet article
Cliquer pour noter
[Total : 7 Moyenne : 4.6]

Optimiser la Gestion de l'Information Produit (PIM)

La gestion efficace de l’information produit est un enjeu majeur pour les entreprises cherchant à prospérer dans un environnement commercial de plus en plus concurrentiel. La mise en place d’une solution de Product Information Management (PIM) devient ainsi cruciale pour garantir la cohérence des données à travers tous les canaux. Dans cet article approfondi, je vous propose d’ explorer en détail les 10 catégories d’informations qui devraient figurer et structurer votre PIM et répondre à cette question :  » Quelles données mettre dans un PIM ? « 

 

 

Voyons donc ces 10 catégories d’informations PIM incontournables…

## 1. Informations de Classification

Les informations de classification sont la pierre angulaire d’une solution PIM efficace. Elles déterminent la manière dont les produits – articles seront organisés et rangés. La classification peut inclure des critères tels que le département, le secteur, le rayon, le sous-rayon… Une classification bien pensée facilite le rangement, la recherche, la navigation et la consultation des produits pour les utilisateurs. Cela peut également permettre d’automatiser certaines actions d’affectation dans les canaux de publications, notamment par la mise en place de règles de correspondance.

Bon à savoir : ne pas confondre classification (ou nomenclature de classement) et hiérarchie produit – article (je reviendrai sur cette différenciation dans un prochain Post).

## 2. Informations d'Identification Produits

L’intégration d’informations d’identification précises dans le PIM est incontournable. Nous parlons ici des aspects de codifications des produits – articles : la référence de vente,  le code EAN, le numéros de série, le code SKU (Stock Keeping Unit), et d’autres identifiants uniques. A cela va s’ajouter d’autres informations d’identification comme par exemple, un libellé, une Marque, un type d’article et même le chef de produit/marché de rattachement. Ces données permettent une identification rapide et sans ambiguïté des produits – articles.

##3 Données à titre informatif

Ces données rassemblent l’ensemble des attributs de spécification, de distribution, de désignation. Elles fournissent des renseignements complémentaires sur le produit – article sans pour autant être dénuées d’intérêt.

Nous parlons ici de canal de commercialisation – vente, de zones géographiques, de codes spécifiques comme des codes de compatibilité (pour des produits génériques ou marques propres), des données systèmes, des dates…

## 4. Caractéristiques Produits

Les caractéristiques produits détaillent les spécifications techniques, les fonctionnalités et tous les aspects distinctifs qui définissent un produit, un article. Ces informations jouent un rôle crucial dans le processus d’achat des clients, en les aidant à rechercher, trouver et prendre des décisions éclairées.

Une règle d’or : « point trop n’en faut ».

Vous pouvez être tenté.e.s de fournir une multitude de caractéristiques dans cette catégorie. De créer des faux doublons pour exprimer une même information et satisfaire, bien souvent, des vues d’esprit différentes et non justifiées de Category Managers. Focalisez-vous avant tout sur les attributs pertinents. Ceux qui vont aider l’utilisateur, le vendeur dans son processus de recommandation ou le client dans son acte d’achat. Plus vous créerez d’attributs, plus il vous faudra les alimenter, les enrichir, les contrôler, les mettre à jour et maintenir les Lists Of Values (LOV). Cela peut nuire au « time to market » et être contre productif.

## 5. Contenu Marketing

Le contenu marketing englobe une variété d’éléments rédactionnels tels que les descriptions détaillées, les libellés commerciaux, les descriptifs SEO, les meta-données mais il faut y ajouter les images haute résolution, les logos et pictos, les vidéos promotionnelles (ou liens), et tout autre contenu visuel ou textuel visant à stimuler l’engagement du client. Une gestion efficace de ces informations renforce la visibilité des produits sur les différents canaux de vente.

Bon à savoir : dans le cadre d’un projet PIM, veillez à bien cerner le besoin visuel et à vérifier les fonctionnalités offertes par la solution PIM cible. Potentiellement, une étude DAM peut s’avérer nécessaire.

## 6. Informations de Cycle de Vie (PLM)

L’intégration des informations de cycle de vie grâce au Product Lifecycle Management (PLM) permet de suivre l’évolution complète des produits, de leur conception à leur éventuelle obsolescence. Pour le PIM, nous parlons ici des données relatives aux statuts de vie, les saisons ou périodes/cycles, les dates de commercialisation… Cette visibilité offre la possibilité de gérer des workflows de travail selon les statuts produits – articles. D’autre part, selon les statuts de vie, des règles de gestion peuvent être mises en place pour déclencher, suspendre ou arrêter la publication d’un produit – article automatiquement.

## 7. Informations de Tarification

Entendons-nous bien, un PIM n’est pas et ne doit pas être un «pricing tool » !

Les données de tarification évoquées ici concernent tout au plus le stockage de prix de base ou de référence, des notions de gamme de prix (pouvant déclencher l’affichage d’un picto « premier prix », par exemple), d’aspects promotionnels ou restrictifs, les « price break », les taxes applicables (pour la gestion de mentions à afficher)…

Règle d’or : ne jamais faire transiter les prix dans un flux ERP (ou Pricing tool) vers PIM, puis PIM vers canal. Vous perdez en délai de mise à jour inutilement et cela peut-être préjudiciable.

## 8. Informations Achats - Fournisseurs

Il ne s’agit pas d’intégrer toutes les informations relatives aux achats et aux fournisseurs, le PIM n’est pas non plus un ERP, mais certaines peuvent jouer un rôle important dans le PIM. Par exemple, cela peut permettre le déclenchement de demandes de contribution d’attributs  via des flux d’export/import ou une interface spécifique du PIM (liée à un profil utilisateur). De regrouper, trier, filtrer l’assortiment par fournisseur. De mesurer le taux de contribution et la qualité de la donnée reçue par fournisseur. De réclamer des certificats, des fiches de données de sécurité ou des notices d’utilisation et de veiller à leur mise à jour.

## 9. Informations logistique et de Conditionnement

Les informations de conditionnement concernent les détails sur l’emballage : les dimensions, le poids, et tout autre aspect logistique lié au conditionnement des produits – articles. On y ajoutera les informations relatives au type de stockage (ie : stock magasin, livraison directe fournisseur, sur-commande, vendu par…), les informations de sécurité liées au stockage et au transport pouvant avoir une utilité d’un point de vue utilisateur – client. Une gestion précise de ces informations peut s’avérer cruciale notamment pour le calcul de frais de port ou l’affichage de pictogrammes spécifiques.

## 10. Informations de Merchandising

Les informations de merchandising incluent notamment les stratégies de présentation des produits, les recommandations croisées, et tout autre élément visant à optimiser l’expérience d’achat en ligne. On y trouve entre autre, les notions de collection, de gamme, de thème, les « bundles » ou offre, les associations (ou les logiques d’association) produits : Cross-selling, Up-selling, substitution, accessoires, options, produits de mise en œuvre voire pièces détachées… nous en reparlerons dans un projet Post.

Pour conclure

Lors d’un projet PIM, le groupe projet se confronte fréquemment à la question de la sélection des données à intégrer. Il est important de noter que les clients peuvent parfois aller trop loin en confondant un projet PIM avec d’autres projets, comme un projet ERP. Il est crucial de rappeler que le PIM est avant tout une solution métier orientée marketing et omnicanale.

 

Il est impératif de souligner que l’inclusion d’informations non pertinentes dans le PIM peut entraîner des complications majeures en phase projet mais aussi en mode « Run ». Retenez que des données inutiles nécessitent du temps et des ressources pour leur enrichissement mais n’auront aucune valeur ajoutée pour les canaux de diffusion et sans effet sur le taux de transformation. Nous pouvons vous accompagner dans le diagnostic de votre PIM

 

En conclusion, la mise en œuvre d’une solution PIM efficace repose sur la précision et la pertinence des informations intégrées. En se concentrant sur les 10 types d’informations évoqués, vous optimiserez votre gestion de produits, améliorerez l’efficacité opérationnelle et offrirez une expérience client homogène sur tous les canaux. Une approche stratégique dans la sélection des données à intégrer dans le PIM est la clé du succès, Talentoo est là pour vous accompagner !

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations d'accompagnement ?

Expert PIM et de la donnée produit
Nous joindre